Espace gay et lesbien, Forum Gay et Lesbien
 
AccueilAccueil  Votez pour le forumVotez pour le forum  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre boutique !
Les Enfants Rebelles
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
blackangel
 
laeti
 
La Lesbienne Amazone
 
delph05
 
Faith
 
ange100L
 
Milk
 
SaphoLDire
 
marie
 
kourosheidikinaï
 
Partenaires
Tchat Blablaland
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 145 le Mer 17 Déc - 23:11

Partagez | 
 

 quel est votre poète préféré?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laeti

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2791
Age : 42
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: quel est votre poète préféré?   Ven 31 Oct - 12:44

A travers ce sujet vous allez pouvoir nous faire découvrir les poètes que vous aimez en laissant un poème de celui-ci.


je vais vous mettre un poème de Victor Hugo.

Premier Mai.

Tout conjugue le verbe aimer. Voici les roses.
Je ne suis pas en train de parler d'autres choses.
Premier mai ! l'amour gai, triste, brûlant, jaloux,
Fait soupirer les bois, les nids, les fleurs, les loups ;
L'arbre où j'ai, l'autre automne, écrit une devise,
La redit pour son compte et croit qu'il l'improvise ;
Les vieux antres pensifs, dont rit le geai moqueur,
Clignent leurs gros sourcils et font la bouche en coeur ;
L'atmosphère, embaumée et tendre, semble pleine
Des déclarations qu'au Printemps fait la plaine,
Et que l'herbe amoureuse adresse au ciel charmant.
A chaque pas du jour dans le bleu firmament,
La campagne éperdue, et toujours plus éprise,
Prodigue les senteurs, et dans la tiède brise
Envoie au renouveau ses baisers odorants ;
Tous ses bouquets, azurs, carmins, pourpres, safrans,
Dont l'haleine s'envole en murmurant : Je t'aime !
Sur le ravin, l'étang, le pré, le sillon même,
Font des taches partout de toutes les couleurs ;
Et, donnant les parfums, elle a gardé les fleurs ;
Comme si ses soupirs et ses tendres missives
Au mois de mai, qui rit dans les branches lascives,
Et tous les billets doux de son amour bavard,
Avaient laissé leur trace aux pages du buvard !
Les oiseaux dans les bois, molles voix étouffées,
Chantent des triolets et des rondeaux aux fées ;
Tout semble confier à l'ombre un doux secret ;
Tout aime, et tout l'avoue à voix basse ; on dirait
Qu'au nord, au sud brûlant, au couchant, à l'aurore,
La haie en fleur, le lierre et la source sonore,
Les monts, les champs, les lacs et les chênes mouvants,
Répètent un quatrain fait par les quatre vents.



Saint-Germain, 1er ma 18…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lesbienne Amazone
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1602
Age : 43
Localisation : Aix les Bains
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Paul Verlaine   Ven 31 Oct - 18:22

Je trouve ce poème triste certes, mais très beau, c'est un peu ce que je ressens quand il m'arrive de pas avoir le moral...

Il pleure dans mon coeur
Paul Verlaine

Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ebay.fr/usr/la_lesbienne_amazone
laeti

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2791
Age : 42
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Sam 1 Nov - 1:42

Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, - heureux comme avec une femme.


Arthur Rimbaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gide31

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 36
Localisation : Toulouse la vileu roseu
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Dim 2 Nov - 14:38

Moi j adore Verlaine et ravie de voir que Towenda ait posté un de ses poèmes Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lesbienne Amazone
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1602
Age : 43
Localisation : Aix les Bains
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Dim 2 Nov - 14:59

Oui, il est génial Verlaine ! J'aime beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ebay.fr/usr/la_lesbienne_amazone
blackangel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3015
Age : 64
Localisation : CHAMBERY
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Dim 2 Nov - 15:30

perso, je n'ai aucun poete préféré, il y a juste des poemes que j'aime. il y a un recueil de poesie d'un poete Chambérien : paysage au féminin. il m'en avait dédicacé un exemplaire dans les années 70? je recherche des que je peux et je vous mettrais celui que j'aime particulièrement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crucis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 31
Localisation : Saint-Etienne
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Dim 2 Nov - 15:56

Baudelaire est pour moi au-dessus de tout, mais c'est question de sensibilité.

Un de mes préférés :

La Beauté

Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre,
Et mon sein, où chacun s'est meurtri tour à tour,
Est fait pour inspirer au poète un amour
Eternel et muet ainsi que la matière.

Je trône dans l'azur comme un sphinx incompris ;
J'unis un coeur de neige à la blancheur des cygnes ;
Je hais le mouvement qui déplace les lignes,
Et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.

Les poètes, devant mes grandes attitudes,
Que j'ai l'air d'emprunter aux plus fiers monuments,
Consumeront leurs jours en d'austères études ;

Car j'ai, pour fasciner ces dociles amants,
De purs miroirs qui font toutes choses plus belles :
Mes yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles !





Sinon je reste fascinée par le don d'écriture du chanteur de Pain of Salvation (au nom suédois dont je vous épargnerais la retranscription, et à moi aussi par la même occasion), notamment cette chanson :

Chain Sling

Please let me be yours please never leave
Please stay here close to me
All love we shared where is it now?
Please let me be better than I was
Please don't give up on us
The thought of leaving you - I do not know how

I can feel the pain you have inside
I see it in your eyes
Those eyes that used to shine for me
I can feel the wildness in your heart
That's tearing us apart
My love how can I help if you don't want me ?

There is nothing you can do to help me now
I am lost within myself as so many times before
There's nothing you can do to ease my pain
I am so, so sorry but if you love me you must let go !

Two young souls in the dance of a chain sling
Love once born from the ink of Solitude
Bidding to dance in the swing of a rope end
Walking their Remedy Lane
trough this interlude of pain

Who will be there now?
When I lose one true love?
(When I lose my love)
I am falling now
Darkness below and above

There is nothing you can do to help me now
I am lost within myself as so many times before
There's nothing you can do to ease my pain
I am so, so sorry but if you love me you must let go

Two young souls in the dance of a chain sling
Love once born from the ink of Solitude
Bidding to dance in a swing of a rope end
Walking their Remedy Lane through this interlude of pain

Who will be there now When I lose my one true love?
(I am falling now)
Have I lost Myself? To love someone else...

Please let me be yours please never leave
Please stay here close to me
All love we shared where is it now?
Please let me be better than I was
Please don't give up on us
The thought of leaving you...

I DO NOT KNOW HOW

Il faut un très bon niveau en anglais pour saisir le truc alors je peux peut-être trouver une traduction à peu près fiable si vous voulez (mais avec les textes de ce groupe, y'a autant de traductions que de traducteurs, ou presque :p ).
La version en musique c'est là :
http://uk.youtube.com/watch?v=459RT3ifumU&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laeti

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2791
Age : 42
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Dim 2 Nov - 20:47

Douce Liberté désirée
Auteur : Philippe Desportes
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Douce Liberté désirée,
Déesse, où t'es-tu retirée,
Me laissant en captivité ?
Hélas! de moi ne te détourne !
Retourne, ô Liberté ! retourne,
Retourne, ô douce Liberté.

Ton départ m'a trop fait connaître
Le bonheur où je soulais être,
Quand, douce, tu m'allais guidant :
Et que, sans languir davantage,
Je devais, si j'eusse été sage,
Perdre la vie en te perdant.

Depuis que tu t'es éloignée,
Ma pauvre âme est accompagnée
De mille épineuses douleurs :
Un feu s'est épris en mes veines,
Et mes yeux, changés en fontaines,
Versent du sang au lieu de pleurs.

Un soin, caché dans mon courage,
Se lit sur mon triste visage,
Mon teint plus pâle est devenu :
Je suis courbé comme une souche,
Et, sans que j'ose ouvrir la bouche,
Je meurs d'un supplice inconnu.

Le repos, les jeux, la liesse,
Le peu de soin d'une jeunesse,
Et tous les plaisirs m'ont laissé :
Maintenant, rien ne me peut plaire,
Sinon, dévot et solitaire,
Adorer l'oeil qui m'a blessé.

D'autre sujet je ne compose,
Ma main n'écrit plus d'autre chose,
Jà tout mon service est rendu ;
Je ne puis suivre une autre voie,
Et le peu du temps que j'emploie
Ailleurs, je l'estime perdu.

Quel charme, ou quel Dieu plein d'envie
A changé ma première vie,
La comblant d'infélicité ?
Et toi, Liberté désirée,
Déesse, où t'es-tu retirée,
Retourne, ô douce Liberté !

Les traits d'une jeune guerrière,
Un port céleste, une lumière,
Un esprit de gloire animé,
Hauts discours, divines pensées,
Et mille vertus amassées
Sont les sorciers qui m'ont charmé.

Las! donc sans profit je t'appelle,
Liberté précieuse et belle !
Mon coeur est trop fort arrêté :
En vain après toi je soupire,
Et crois que je te puis bien dire
Pour jamais adieu, Liberté.

Recueil : Bergeries
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lala

avatar

Féminin
Nombre de messages : 154
Age : 34
Localisation : lyon 6
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Sam 8 Nov - 0:27

Merci Crucis pour avoir sité Baudelaire comme poète très intéressant. Moi aussi j'aime bien Baudelaire et l'un de mes poèmes préférés c'est "Femmes damnées".
Il va falloir que j'essaye de le trouver pour pouvoir vous le faire partager.
Je tiens d'ailleurs à remercier ma meilleur amie pour me l'avoir fait connaitre, durant la rédaction de son mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ange100L

avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Age : 37
Localisation : saint-etienne
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Sam 8 Nov - 0:51

Le dormeur du val
Arthur RIMBAUD (1854-1891)

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cat029
laeti

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2791
Age : 42
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Dim 16 Nov - 16:37

Deux

Elles sont deux
Différentes
Elles s'aiment

Deux regards
Quatre mains
Visage contre visage, elles écoutent le souffle
Vent d'aimer
Elles goûtent le sel
D'un seul baiser

Différentes
Elles se mêlent

Accord du rugueux et du doux
D'un geste
D'un mot
Espace-lien de l'entre-deux
Partage d'elle avec elle
A chaque instant un début

Elles sont deux
L'une est l'aimée de l'autre
L'autre aimée
Retour

Deux aimantes
Aux mains soudées
Et libres encore

Qu'elles se joignent
Se rejoignent
Au travers des corps revisités
Espace sans cesse renouvelé

Elles s'aiment
Deux coeurs sous le vent d'un amour
Un même regard
Ses yeux vers ses yeux
Et la caresse du temps
Passeur de vie
Semeur de longue détresse
Dans l'interstice des bonheurs

Elles s'aiment aujourd'hui
Différentes
Semblables
Jusqu'aux rives ultimes du silence

Leila ZHOUR.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lala

avatar

Féminin
Nombre de messages : 154
Age : 34
Localisation : lyon 6
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   Dim 16 Nov - 21:17


[b]
[b]Fennes damnées


A la pâle clarté des lampes languissantes,
Sur de profonds coussins tout imprégnés d'odeur,

Hippolyte rêvait aux caresses puissantes
Qui levaient le rideau de sa jeune candeur.

Elle cherchait, d'un œil troublé par la tempête,

De sa naïveté le ciel déjà lointain,

Ainsi qu'un voyageur qui retourne la tête
Vers les horizons bleus dépassés le matin.


De ses yeux amortis les paresseuses larmes,
L'air brisé, la stupeur, la morne volupté,

Ses bras vaincus, jetés comme de vaines armes,
Tout servait, tout parait sa fragile beauté.
[/b]

Etendue à ses pieds, calme et pleine de joie,
Delphine la couvait avec des yeux ardents,

Comme un animal fort qui surveille une proie,
Après l'avoir d'abord marquée avec les dents.
[/b]

Beauté forte à genoux devant la beauté frêle,

Superbe, elle humait voluptueusement

Le vin de son triomphe, et s'allongeait vers elle,
Comme pour recueillir un doux remerciement.
[/b]

Elle cherchait dans œil de sa pâle victime

Le cantique muet que chante le plaisir,

Et cette gratitude infinie et sublime
Qui sort de la paupière ainsi qu'un long soupir.
[/b]

" Hippolyte, cher cœur, que dis-tu de ces choses ?

Comprends-tu maintenant qu'il ne faut pas offrir

L'holocauste sacré de tes premières roses
Aux souffles violents qui pourraient les flétrir ?
[/b]

Mes baisers sont légers comme ces éphémères

Qui caressent le soir les grands lacs transparents,

Et ceux de ton amant creuseront leurs ornières
Comme des chariots ou des socs déchirants ;
[/b]

Ils passeront sur toi comme un lourd attelage

De chevaux et de bœufs aux sabots sans pitié...

Hippolyte, ô ma sœur ! tourne donc ton visage,
Toi, mon âme et mon cœur, mon tout et ma moitié,
[/b]

Tourne vers moi tes yeux pleins d'azur et d'étoiles !

Pour un de ces regards charmants, baume divin,

Des plaisirs plus obscurs je lèverai les voiles,
Et je t'endormirai dans un rêve sans fin ! "
[/b]

Mais Hippolyte alors, levant sa jeune tête :

- " Je ne suis point ingrate et ne me repens pas,

Ma Delphine, je souffre et je suis inquiète,
Comme après un nocturne et terrible repas.
[/b]

Je sens fondre sur moi de lourdes épouvantes

Et de noirs bataillons de fantômes épars,

Qui veulent me conduire en des routes mouvantes
Qu'un horizon sanglant ferme de toutes parts.
[/b]

Avons-nous donc commis une action étrange ?

Explique, si tu peux, mon trouble et mon effroi :

Je frissonne de peur quand tu me dis : " Mon ange ! "
Et cependant je sens ma bouche aller vers toi.
[/b]

Ne me regarde pas ainsi, toi, ma pensée !

Toi que j'aime à jamais, ma sœur d'élection,

Quand même tu serais une embûche dressée
Et le commencement de ma perdition ! "
[/b]

Delphine secouant sa crinière tragique,
Et comme trépignant sur le trépied de fer,

Œil fatal, répondit d'une voix despotique :
" Qui donc devant l'amour ose parler d'enfer ?
[/b]

Maudit soit à jamais le rêveur inutile

Qui voulut le premier, dans sa stupidité,

S'éprenant d'un problème insoluble et stérile,
Aux choses de l'amour mêler l'honnêteté !
[/b]

Celui qui veut unir dans un accord mystique

L'ombre avec la chaleur, la nuit avec le jour,

Ne chauffera jamais son corps paralytique
? ce rouge soleil que l'on nomme l'amour !
/b]

Va, si tu veux, chercher un fiancé stupide ;
Cours offrir un cœur vierge à ses cruels baisers ;

Et, pleine de remords et d'horreur. et livide,
Tu me rapporteras tes seins stigmatisés...
[/b]

On ne peut ici-bas contenter qu'un seul maître ! "

Mais l'enfant, épanchant une immense douleur,

Cria soudain : - " Je sens s'élargir dans mon être
Un abîme béant ; cet abîme est mon cœur !
[/b]

Brûlant comme un volcan, profond comme le vide !
Rien ne rassasiera ce monstre gémissant

Et ne rafraîchira la soif de l'Euménide
Qui, la torche à la main, le brûle jusqu'au sang.
[/b]

Que nos rideaux fermés nous séparent du monde,

Et que la lassitude amène le repos !

Je veux m'anéantir dans ta gorge profonde,
Et trouver sur ton sein la fraîcheur des tombeaux !"
[/b]

- Descendez, descendez, lamentables victimes,

Descendez le chemin de l'enfer éternel !

Plongez au plus profond du gouffre, où tous les crimes,
Flagellés par un vent qui ne vient pas du ciel,
[/b]

Bouillonnent pêle-mêle avec un bruit d'orage.

Ombres folles, courez au but de vos désirs ;

Jamais vous ne pourrez assouvir votre rage,
Et votre châtiment naîtra de vos plaisirs.
[/b]

Jamais un rayon frais n'éclaira vos cavernes ;

Par les fentes des murs des miasmes fiévreux

Filtrent en s'enflammant ainsi que des lanternes
Et pénètrent vos corps de leurs parfums affreux.
/b]

L'âpre stérilité de votre jouissance

Altère votre soif et roidit votre peau,

Et le vent furibond de la concupiscence
Fait claquer votre chair ainsi qu'un vieux drapeau.
[/b]



Loin des peuples vivants, errantes, condamnées,

A travers les déserts courez comme les loups ;

Faites votre destin, âmes désordonnées,
Et fuyez l'infini que vous portez en vous !

Charles BAUDELAIRE


[/b]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quel est votre poète préféré?   

Revenir en haut Aller en bas
 
quel est votre poète préféré?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test : Quel est votre âge intérieur ?
» Quel est votre métier ?
» Quel est votre type de cheveux?
» Quel est votre dessert préféré ?
» Quel est votre bisounours vintage fétiche?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BigBang : Le forum des Enfants Rebelles :: ESPACE CULTUREL :: Livres, poésie, écriture-
Sauter vers: