Espace gay et lesbien, Forum Gay et Lesbien
 
AccueilAccueil  Votez pour le forumVotez pour le forum  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre boutique !
Les Enfants Rebelles
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
blackangel
 
laeti
 
La Lesbienne Amazone
 
delph05
 
Faith
 
ange100L
 
Milk
 
SaphoLDire
 
marie
 
kourosheidikinaï
 
Partenaires
Tchat Blablaland
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 145 le Mer 17 Déc - 23:11

Partagez | 
 

 Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Lesbienne Amazone
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1602
Age : 43
Localisation : Aix les Bains
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mer 15 Oct - 17:07

On se demande bien si l'homosexualité est génétique ou culturelle, innée ou acquise ! Pourquoi on se poserait pas la meme question sur l'homophobie ? C'est bien une maladie pourtant ! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ebay.fr/usr/la_lesbienne_amazone
laeti

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2791
Age : 42
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mer 15 Oct - 17:30

je pense que l'homophobie est culturelle. je débattrai un peu plus tard parce que là pas vraiment le temps, je dois retourner bosser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mer 15 Oct - 22:31

culturelle! si on vous apprend a être ouvert d'esprit, y a pas de problème! et apres on peut "devenir" homophobe pour des tas de raisons !
Revenir en haut Aller en bas
verolesb

avatar

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 44
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mar 28 Oct - 2:36

culturelle aussi je pense que pour certain ils parlent de quelque chose qui leur ai inconnu et leur font peur.
Et souvent pour les enfants on agit par mimetisme sur nos parents et ce que l on voit ou entend dans les medias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
looouuu

avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 28
Localisation : givors (lyon)
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mar 28 Oct - 16:33

ultra méga culuturelle !!!!
ce genree d'idée ne colle pas à la peau dès la naissance !
c'est l'expérience/l'entourage qui l'a font

pour conter une anecdote > j'ai un ami a moi qui fut le pire homophobe que j'ai connu avant de s'accepter en tant que GAY ! drôle de paradoxe ! enfin je pense que c'était surtout parce qu'il ne s'assumait pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delph05

avatar

Féminin
Nombre de messages : 882
Age : 35
Localisation : lyon 8
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mar 28 Oct - 16:41

Oh oui j'suis d'accord, j'ai connu 2 personnes dans ce cas ! La peur de l'homosexualité c'est en particulier la méconnaissance, et l'angoisse de ressentir et de subir cette "mauvaise" attirance. Pour ma part, c'était un peu l'inverse au debut : je disais" ca me dérange pas chez les autres, mais je veux pas que ca m'arrive" ! Et voilà où j'en suis lol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kourosheidikinaï
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 175
Age : 40
Localisation : narbonne
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: c'est quoi l'homophobie   Mar 28 Oct - 17:00

ces quoi l'homophobie c'est la peur d'etre homo c'est sa. Vous etes comme vous etes temps qu'on vous respectes. moi ma soeur elle est homo et je l'aime comme elle est. Sa mes tes galles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lesbienne Amazone
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1602
Age : 43
Localisation : Aix les Bains
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mar 28 Oct - 19:16

Merci ma soeurette, moi aussi je t'aime très fort ! L'homophobie, c'est comme le racisme mais envers les homos. Les homophobes, c'est ceux qui agressent des homos en leur cassant la figure, ou meme des fois en les tuant carrément, comme çà se passait pour les blacks en Amérique avant... L'homophobie a fait beaucoup de morts comme pour les juifs, pendant la deuxième guerre mondiale, les nazis envoyaient aussi les homos en camp de concentration et les tuaient...

Est ce que vous vous rendez compte que jusqu'en 1973, l'homosexualité était traitée comme une maladie mentale, par des électrochocs ! (info donnée par Verolesb, merci!)
Et jusqu'en 1989, l'homosexualité était encore considérée comme maladie mentale...
Aux Etats-Unis dans les années 1960, la police de New-York venait régulièrement dans l'un des rares bars pour homos et elle tabassait les homos à coups de battes de base-ball ! En plus les seuls bars gay qui existaient étaient tenus par la mafia... Dans l'armée, française ou américaine, il y a régulièrement des jeunes morts parce qu'ils se sont fait tabasser par d'autres !

Enfin, voilà, l'homophobie c'est tout çà, des morts, des gens enfermés dans un asile, de l'agressivité et de la méchanceté, bref : de la connerie humaine ! On a quand meme de la chance de vivre à notre époque, meme si le combat n'est pas fini...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ebay.fr/usr/la_lesbienne_amazone
blackangel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3015
Age : 64
Localisation : CHAMBERY
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mar 28 Oct - 19:34

l'homophobie, c'est culturelle. là pas de problème. dans mon enfance je comprenais pas les homos, j'étais contre. et maintenant Laughing j'aime que les filles. donc il ne faut jamais dire "fontaine je ne boirai pas de ton eau" la preuve Embarassed donc, c'est pas innée et bien culturelle. mon petit frêre n'aimait pas spécialement les homos, et bien maintenant, sa soeur, il l'accepte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mar 28 Oct - 21:39

de la chance de vivre à notre epoque et en france !!
Revenir en haut Aller en bas
La Lesbienne Amazone
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1602
Age : 43
Localisation : Aix les Bains
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mar 28 Oct - 22:39

Oui, c'est très juste Bouriquette, dans certains pays, ca craint encore vachement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ebay.fr/usr/la_lesbienne_amazone
laeti

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2791
Age : 42
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mar 28 Oct - 22:43

j'avais zappé ce sujet, je devais y répondre plus dans le détail donc voilà je m'y met.

je vais pour cela vous copier un texte que j'ai récupérer sur le site de monchoix.net. je pense que ça illustrera bien que l'homophobie est culturelle.
c'est un peu long comme texte mais je le trouve intéressant.


"Contrairement à ce que l’on croit parfois, l’antiquité greco-romaine n’était pas vraiment un âge d’or pour l’homosexualité.

Pour les hommes de l’antiquité, l’homosexualité était un prolongement de leur misogynie, une forme de mépris pour les femmes. Elle était rarement exclusive. Socrate était marié. L’empereur Hadrien a eu plusieurs enfants de l’impératrice Sabine.

Certes, les relations entre personnes de même sexe n’étaient pas condamnées de la même manière que par les sociétés chrétiennes. Encore les rôles étaient-ils strictement codifiées. Devait être actif l’homme mûr alors que l’adolescent et l’esclave se prêtait aux plaisirs de son aîné. Un adulte jouant un rôle passif violait les règles de bonne conduite et on le critiquait souvent violemment. Ainsi à la fin du Ier siècle, l’historien romain Suétone, affirmant que Jules César avait couché avec le roi Nicomède, écrivait qu’il s’était "prostitué" à son amant. Implicitement, l’homme qui se prête à son partenaire se "rabaisse" au niveau de la femme. Il ne mérite pas plus de respect qu’elle. S’il n’a pas l’excuse de la jeunesse ou de la servilité, le passif n’est pas un homme.

C’est sans doute pour cela que l’homosexualité féminine a été, relativement, moins persécutée que l’homosexualité masculine : elle représente un danger moins grand pour la virilité.

L’homophobie a donc toujours existé. Les Athéniens qui condamnèrent Socrate à mort justifièrent leur jugement par le fait qu’il avait "perverti" la jeunesse. Antinoüs, l’amant d’Hadrien, était detesté à Rome.

Au Moyen âge et à l’époque de la Renaissance, l’homophobie n’a pas toujours la même violence. A l’époque de Charlemagne et jusqu’au XIIIème siècle, les homosexuels ne sont pas persécutés. Un évêque ouvertement homosexuel est même sacré à Orléans en 1098 sans que le pape Urbain II, parfaitement au courant, n’élève la moindre protestation. Les évêques anglais, en 1102, veulent que les rapports entre hommes soient désormais confessés. C’est une innovation, et la décision n’est pas appliquée, saint Anselme lui même disant que la plupart de ceux qui font ce genre de choses n’ont pas conscience de mal faire. Plusieurs rois, comme Richard Coeur de Lion et Edouard II d’Angleterre, ne font pas mystère de leurs aventures masculines.

C’est à la fin du Moyen âge et à la Renaissance que les condamnations commencent à pleuvoir. C’est souvent à travers les registres des inquisiteurs que les homosexuels de cette période ont laissé une trace dans l’histoire, le secret se faisant de plus en plus lourd.

A l’époque de la Renaissance, la répréssion reprend les schémas de pensée de l’antiquité. On punit donc moins le passif que l’actif. Celui-ci, jouant le rôle de "l’homme" était considéré comme le principal responsable de la relation. Lorsque les homosexuels étaient condamnés à mort à Venise ou à Florence, c’étaient presque toujours des actifs. Les passifs étaient condamnés à des peines plus légères (le fouet, l’exil...).

Boucs émissaires tout trouvés, les homosexuels, ou ceux qui sont supposés l’être, sont dans une position fragile. Dénoncer l’homosexualité de ses adversaires politiques, parfois à tort, est une vieille ficèle. Jules César en fut victime, tout comme Henri III. ( Articles sur Henri III Henri III, une légende rose imméritée)

Mais dans ce domaine comme dans d’autres, l’homophobie produit ses effets jusque dans la conscience des homosexuels, qu’elle conduit à dissimuler et à se rejetter les uns les autres pour écarter les soupçons ou simplement pour sacrifier aux conventions sociales. Le Premier ministre anglais au temps du procès d’Oscar Wilde, Lord Roseberry, était probablement homosexuel. De peur de perdre les élections, il n’est pas intervenu en faveur de Wilde, qu’il connaissait pourtant personnellement, de peur d’être dénoncé.

L’homophobie a souvent été liée au racisme et à la xénophobie. Les "moeurs arabes" disait-on en France au temps des Croisades, et à la Renaissance, le "vice italien". Les Anglais - jusqu’à Edith Cresson - et les Allemands seront ensuite désignés comme coupables. Puisque l’on considère que l’homosexualité ne peut venir que de l’étranger, autant que ce soit l’ennemi héréditaire qui soit en cause...

Au XVIIIème siècle, les philosophes des Lumières, dont Voltaire, fournissent de nouveaux arguments à la panoplie homophobe. Le philosophe s’inquiète : si l’homosexualité se généralise, les sociétés humaines vont mourir, faute de se reproduire.

Puis ce sont les arguments pseudo-scientifiques, dus à des médecins et à des psychiatres, qui font leur apparition, vers la fin du XIXème siècle. Dégénérescence, maladie mentale, les arguments s’accumulent et se contredisent. Mais qu’importe la rigueur scientifique puisque la condamnation va de soi : les arguments peuvent donc sans problème obéir à la mode des idées.

Mais au même moment, un changement majeur se produit. Au XIXème siècle naissent les premiers mouvements homosexuels, principalement en Angleterre, en Allemagne et en France. Leur influence reste réduite, mais, à travers la littérature notamment, elle contribue à faire naître une parole nouvelle. L’homophobie n’a plus le monopole du discours sur l’homosexualité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blackangel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3015
Age : 64
Localisation : CHAMBERY
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   Mar 28 Oct - 22:54

de toute façon les humains cherchent vraiment toujours un bouc émissaire pour épancher leur haine et leur méchanceté. les homophobes, sont (à mon avis) des gens faibles et peu courageux qui se vengent sur des innocents qui ne leur ont rien fait. car nous sommes tolérantes et acceptons la façon de pensée des autres.
ils ont qu'à regarder chez les animaux, (les bonobos par exemple) il y a naturellement de l'homosexualité chez eux et on ne les tuent pas pour cela mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat : l'homophobie est-elle innée ou acquise ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» elle est belle la montagne
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» Elle dort assise !!
» Elle me boude !
» film "Elle s'appelle Sabine"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BigBang : Le forum des Enfants Rebelles :: ESPACE CULTUREL :: News et débats-
Sauter vers: